Des Ponts et des Hommes  - FONCTIONS -  DROITS et PEAGES

 Des ponts, des taxes, des douanes et  et des péages
Ce chapitre ne s'inscrit pas particulièrement dans une étude concernant la philatélie, mais la construction des ponts et les services rendus ont un coût qui s'inscrivent immanquablement  à la fois dans le projet et dans l'exploitation de l'ouvrage La plupart des ponts stratégiques du passé comportaient un péage dont chaque usager devait s'acquitter, et de nos jours encore les plus grands ponts financent de la sorte leur exploitation et leur entretien.

Le péage était à ses origines un impôt, un droit perçu sur les personnes , leurs marchandises , leurs animaux..., ces droits devaient en principe être utilisés pour l'entretien et la maintenance de l'ouvrage franchi, un reçu pouvait être délivré.
 Carte postale ancienne

 


De nombreux ponts ayant comporté un péage ou étant encore soumis à un droit de péage sont représentés sur des timbres
 De nombreux ponts fortifiés, par exemple ayant perdu leur fonction strictement défensive, les tours ont été utilisées pour  la perception de péages:  la tour centrale du
pont de Sospel  a servi par exemple de poste de péage entre le Piémont et la Méditerranée sur la fameuse Route Royale du Sel entre Nice et Turin. (MonacoYt
851 de1971)

 

 

 

De très nombreux ponts seront édifiés au cours des siècles adoptant divers systèmes de péage qui seront presque tous abandonnés au XIXe siècle lorsqu'on constatera qu'ils freinent le développement et la communication qui accompagneront l'essor industriel de cette époque
 

 
Le pont d'Argenteuil  en 1874 par Monet ( Dominique yt 2748 de 2001)
   et carte postale ancienne

 


 

A la fin du XIXe la plupart des grands ponts suspendus édifiés par la société des frères Seguin étaient soumis à un droit de péage. A cet effet sera fondée en 1860 la Société des ponts à péage, où l'ingénieur Ferdinand Arnodin  travaillera à ses débuts.
Marc Seguin (Yt2399 de 1986) et flamme de Tournon

             
 
Copie d'un extrait du Bulletin des lois de 1824

Louis, par la grâce de Dieu, Roi de ' France et de Navarre, à tous ceux qui ces présentes verront, salut.

Nous avons ordonné et ordonnons ce qui suit

ARTICLE PREMIER.   Il sera établi un pont suspendu sur le Rhône entre les villes de Tain et de Tournon.
ART. 2.   Les sieurs Seguin et compagnie, d'Annonay, sont autorisés à construire ce pont à leurs frais, risques et périls, conformément au projet examiné par le conseil général des ponts et chaussées...
ART. 3.   Pour les indemniser des dépenses que doit entrainer la construction de ce pont et son entretien annuel, il leur est fait concession des produits du péage à établir sur ce pont après son achèvement. Cette concession leur est faite pour quatre vingt dix neuf ans.

Tarif du Droit de passage sur le Pont suspendu sur le Rhône entre Tournon et Tain.

 

Pour une personne chargée ou non chargée, dix centimes

0 fr. 10

2° Pour un cavalier avec un cheval ou mulet, valise comprise, quinze centimes

0 fr. 15

3° Pour un cheval ou mulet chargé ou non, dix centimes

0 fr. 10

4 ° Pour un âne ou une ânesse chargé ou non, cinq centimes

0 fr. 05

5° Pour un boeuf, vache, veau ou porc appartenant à des marchands et destinés à la vente, cinq centimes.

0 fr. 05

6° Pour un mouton ou brebis, boue, chèvre, cochon de lait, et par chaque paire d'oies ou de dindons, cinq centimes
Nota.   Lorsque les moutons, brebis, etc., seront au dessus du nombre de cinquante le droit sera diminué d'un quart.

0fr.05

7° Pour conducteur des chevaux, mulets, ânes, bœufs, etc. cinq centimes

0 fr. 05

8° Pour voiture suspendue à deux roues, attelée d'un cheval ou mulet, ou litière à deux chevaux et le conducteur, soixante centimes

0 fr. 60

9° Pour voiture suspendue à quatre roues, attelée d'un cheval ou mulet, et le conducteur, soixante centimes

0fr.60

l0° Pour voiture suspendue à quatre roues, attelée de deux chevaux ou mulets, et le conducteur, un franc vingt centimes
Nota.   Les voyageurs paieront séparément, par tête, le droit dû pour une personne à pied.

1 fr. 20

11° Pour une charrette chargée, attelée d'un cheval ou mulet, ou deux bœufs ou vaches, et le conducteur, soixante centimes

0 fr. 60

12 ° Pour une charrette chargée, attelée de deux chevaux ou mulets, ou quatre bœufs ou vaches, avec le conducteur, un franc vingt centimes

1 fr. 20

13° Pour une charrette chargée, attelée de trois chevaux ou mulets, et le conducteur, un franc soixante centimes

1fr.60

14° Pour une charrette à vide attelée d'un cheval, deux bœufs ou vaches ou ânes, et le conducteur, quarante centimes

0 fr. 40

15° Pour une charrette chargée ou non, attelée d'un bœuf ou vache, âne ou ânesse, et le conducteur, trente centimes

0 fr.30

16° Pour un chariot de roulage à quatre roues, chargé, attelé d'un cheval ou deux bœufs, avec le conducteur, soixante centimes

0 fr. 60

17° Pour un chariot de roulage à quatre roues, chargé, attelé à deux chevaux ou quatre bœufs, et le conducteur, un franc vingt centimes

1 fr. 20

18° Pour un chariot à quatre roues, attelé de trois chevaux, et le conducteur, un franc soixante centimes

1 fr. 60

19° Pour un chariot à vide attelé d'un seul cheval, deux bœufs ou vaches, deux ânes ou ânesses, et le conducteur, quarante centimes. Nota.   Il sera payé par chaque cheval, mulet, bœuf, vache, âne ou ânesse excédant les nombres indiqués pour les attelages ci dessus, le même droit que pour les animaux conduits haut le pied.

0 fr. 40

Les ouvriers, qui passent d'une rive à l'autre pour être employés aux travaux de 'agriculture, ne paieront que la moitié du droit à l'aller et au retour
Les voitures et animaux employés aux travaux de l'agriculture, chargés ou non chargés, et les animaux allant au pâturage ou en revenant, ne paieront, ainsi que les conducteurs, que la Moitié du droit fixé aux articles ci dessus.
Sont exempts de la taxe, les préfets ou sous préfets en tournée, les ingénieurs et conducteurs des ponts et chaussées, la gendarmerie, les militaires voyageant à pied ou à cheval, en corps ou séparément, à la charge de présenter une feuille de route ou ordre de service, les courriers du gouvernement et les malles faisant le service des postes de l'État.
Le Ministre secrétaire d'État au département de l'Intérieur

CORBIÈRE.

Bulletin des lois, 1824, no 654, loi no 16386.  

 

 L'entretien et la maintenance des grands ponts suspendus modernes sont souvent financés au moyen d'un péage, comme le pont de Tancarville mis en service en 1959 
 (yt1215 de1959) et carte postale moderne



Jeton de passage

 

 

 

 

Lorsque Ferdinand Arnodin construira ses ponts transbordeurs, et notamment celui de Marseille il demandera et obtiendra un système de concession  de 90 ans consistant à payer les frais de construction et à se rembourser sur la perception des taxes de transport et de visites pour l’accès au tablier.
 

Le transbordeur de Marseille carte postale ancienne

 

 

 

 

 

 

 


 


Le pont transbordeur de Portugalette édifié par Palacio  et Arnodin en 1893,
 toujours en service  - Espagne Yt
3924 de 2007
 

 

 

 

 

Le Viaduc de Millau, ouvert à la circulation en 2004 fonctionne sur un système semblable, une taxe est perçue pour chaque véhicule qui le traverse

 


Yt 3730 de 2004

Péage du Pont de Normandie   -   (Voir pont à haubans)
          

 De nombreux ponts ont étés assujettis  à des droits de péage  comme aux Etats Unis où un système de jetons  a souvent été utilisé .
 Clearwater  Pass Bridge - Floride USA, carte postale moderne et jeton de péage.


Jeton de Passage- Sydney Bridge - Australie

 Jetons de passage - Ponts Champlain, Jacques Cartier et Victoria - Canada

Ticket de passage Basin Bridge Inde- 2008

Ticket de passage - Brückengeld - Allemagne 1839

 Lettres avec marques postales tarifaires de péage sur des ponts anglais  (Collection Jean Grillot)

Marque de passage sur carte postale au Pont de Menai - Pays de Galles

Tickets de péage pour la traversée de ponts par des piétons (Collection Jean Grillot)
Menai Bridge - Pays de Galles


Bourg de péage( Drôme)
 
Avant de s'appeler Bourg de Péage, cette localité de la Drôme s'appelait  "Bourg du Péage de Pizançon" puis Bourg du Péage , appellation qui provient des droits perçus à l'entrée du pont sur l'Isére, déterminant la  limite du territoire de Pizançon du nom du seigneur du lieu.

 Voir aussi: Pont de Beauvoisin

Douane franco-italienne de Menton- Pont St -Louis - Carte postale et cachet de 1949