Ferdinand Arnodin  et
  les ponts à transbordeur -
1ère partie

retour

 

  2e partie

Accueil

Michel Wagner       

Timbres personnalisés  de  2011 - personalized stamps from 2011
 
 

1- définitions et précurseurs, causes et origines
La notion de  « transbordeur » s’applique dès lors qu’il y a transfert, par des moyens mécaniques - bateau, téléphérique etc., de marchandises ou de passagers,  d’une rive d’un cours d'eau ou d'un fleuve vers l'autre bord. Ces moyens de transports ont très largement été utilisés sur le plan iconographique par la philatélie, mais surtout sur des cartes postales...

- Bac transbordeur au Laos  (yt416 de1882 -(Coll. M.W.)

- Ferry à Sassnitz - RDA yt520 de 1960
(Coll. M.W.)

- tunnel sous canal à Anvers- Belgique (Coll. M.W.)

- Transbordeur industriel
près de Sarrebruck   yt
83 de 1922
(Coll. M.W.)

- Le  téléphérique transbordeur par dessus le Niagara de l'ingénieur espagnol L. T. Quevedo( 1913)  (Coll. M.W.)


 Pont roulant de Saint Malo  Cartes postales de 1909 et 1911
(Coll. M.W.)

 
Mis
en service entre 1873 et 1923, inventé et réalisé par l'ingénieur Alexandre Leroyer, ce pont mobile, unique en son genre, fonctionnait  sur une courte distance, tiré par des câbles mûs par un moteur, à marée basse comme à marée haute.  Sa nacelle aurait inspiré F. Arnodin qui envoya à sa fille Aline, épouse de G. Leinekugel Le Cocq, une carte agrémentée d'un commentaire versifié qui commençait ainsi:
 " Ceci fait voir le pont roulant
   Sorte de transbordeur enfant
   Si vous le mettez à l'envers
  Ses roues d'en bas iront en l'air..."


       


Les ponts à transbordeur, conçus à la fin du XIX ème siècle répondirent à plusieurs impératifs, là où d’autres moyens de communication (ponts traditionnels, tunnels, etc.) avaient rapidement trouvé  leurs limites :
- Permettre la traversée d’estuaires ou de passes maritimes soumis à des conditions climatiques difficiles.
- Autoriser le passage de bateaux de grande taille  dont les mâts pouvaient dépasser plusieurs dizaines de mètres.
 

 

- Carte postale- navire sous le transbordeur de Rochefort-
 Ed.Ch Giamblasi- (Coll. M.W.)

 

 

 

-Faciliter la communication  entre deux rives pour le transbordement des marchandises et des hommes
- Concevoir un franchissement  qui soit d’un coût de fabrication et d’exploitation le moins élevé possible…


 
 


 

L’originalité du système Arnodin, outre ses caractéristiques techniques, provient d’un mode original d’exploitation, la concession, consistant à payer les frais de construction et à se rembourser sur la perception des taxes de transport et de visites pour l’accès au tablier.
De nos jours,  un système de concession  modernisé mais semblable a été accordé au groupe Eiffage pour l'édification et l'exploitation du Viaduc de Millau.
 

  - Étiquette souvenir du passage sur le transbordeur de Marseille collée sur une carte postale. (Coll. M.W.)
 

 

2- Les concepteurs

Ferdinand Arnodin,
ingénieur français né près de Lyon en 1845, commença sa carrière dans la société
 où travaillait son père. Celle-ci, l’ancienne maison Seguin devenue la Société Générale des Ponts à Péage  était spécialisée dans la construction des ponts suspendus métalliques, il y exerça les fonctions d’Inspecteur des ouvrages. Il s’installa peu après à Châteauneuf - sur Loire près d’Orléans pour y fonder une société de construction où son ingéniosité et son esprit d’observation le conduisit  à inventer plusieurs procédés permettant d’améliorer la fiabilité et la solidité des ponts de type Seguin,  puis à imaginer d’autres types de ponts.  
- L'usine Arnodin à Châteauneuf- carte postale ancienne- Julien Editeur( coll M.Wagner)

- On lui doit entre autre, une nouvelle façon de fabriquer des câbles : le câble à torsions alternatives, qui en plus de sa solidité permettait de l’enrouler et de le transporter ...un système de poutre métallique "raidissante" ; une grue électrique pivotante, autoélévatrice, une riveuse portative, autant  de créations qui furent d’une aide déterminante dans l’efficacité et le faible coût de la réalisation de ses ouvrages…
Georges Arnodin (fils de Ferdinand) et la riveteuse portative électrique
 
Photo issue du "Fond Arnodin

Le câble à torsion alternative
 Photographie (Coll MW)

 


-Papier à en-tête de l'entreprise Arnodin .(coll.D.Leinekugel Le Cocq )

 

 

En 1887 il déposa conjointement à l’ingénieur Martin Alberto Palacio un brevet pour la construction d’un pont à transbordeur qui fut édifié à Portugalete
 ( Bilbao) et mis en service en 1893.
 

 

            - Buste de Ferdinand Arnodin.   ( Collection D. Leinekugel Le Cocq ) 
                                                                           


L'Evêque d'ORLEANS, Monseigneur Touchet, fera lors des mariages de Gaston Leinekugel Le Cocq avec Aline puis  à celui de Noëlle fille de ce dernier ,  un portrait flatteur de Ferdinand Arnodin
  "Je me suis lié promptement  avec lui. Ces hommes qui se font eux-mêmes, qui tirent d'eux-mêmes à force d'intelligence, d'honnêteté, de travail, de bon sens, leur situation, celle de leur famille; ces hommes qui sont des créateurs de la fortune publique, qui font vivre, en se les associant, des centaines d'ouvriers; ces hommes qui sentent la responsabilité du patronat  et sont décidés à en remplir les multiples obligations; ces hommes dis-je, conquérants pacifiques sont dignes de tout respect..."(22 octobre 1900)
 "
...Le Patriarche, le fondateur , le chef de famille ,  Mr Arnodin, droit  comme un vieux chêne, fier et bon, avec sa noble tête aux yeux de saphir, son front  surmonté d'une incomparable couronne de cheveux blancs ,derrière lui  traîne imposante, alliant le souvenir de sa vie de jeune campagnard puis d'ouvrier, puis de mécanicien quasi génial, puis d'inventeur inlassable, puis d'homme appliqué à tous les genres d'études, d'autodidacte étonnant..."
(5 mai 1925) - 
 Source : Didier Leinekugel Le Cocq 
   

    Papier à en-tête de l'entreprise Arnodin après 1924
   (coll. D.Leinekugel Le Cocq

 Pendant la guerre malgache Gaston Leinekugel Le Cocq, polytechnicien et ingénieur hydrographe, rencontre Georges le fils de Ferdinand Arnodin  qui lui présente sa soeur  Aline,  Il l'épouse en 1900  et devient un précieux collaborateur de son beau père.  Il créera sa propre entreprise en 1922 à Larche en Corrèze, puis, associé à son beau-frère Georges Arnodin, il prendra à la mort de Ferdinand en 1924, la relève de l’entreprise Arnodin. Il se spécialisera dans la conception des ponts suspendus, notamment les ponts de type Gisclard, et par de nombreux brevets, fera évoluer la technicité et le coût des ponts suspendus modernes.


Gaston Leinekugel  dans son bureau
 Photo sur plaque de verre issue des "Fonds Armodin"



      Faire-part du décès de F.Arnodin
(
coll. privée détruite)


Un autre ingénieur, Georges Camille Imbault (1877-1951) né à Châteauneuf- sur- Loire commencera sa carrière dans l’entreprise Arnodin puis ira s’installer en Angleterre sans toutefois couper les liens avec Châteauneuf. Il contrôlera ainsi les travaux du transbordeur  de Newport, et participera avec sa société, la Cleveland Bridge and Engineering Corporation Ldt,  à l’édification de très nombreux ponts, dont le transbordeur de Middlesbrough en 1911 et  avec la Dorman long Company, associé à M Freeman, celle du pont de Sydney en 1930.

3- Dates, projets et implantations

En cette fin du XIX ème,  plusieurs ingénieurs travaillaient sur des projets semblables  notamment en Angleterre où Charles Smith dessina en 1873 les plans d’un  « ferry bridge » qui pour des raisons financières ne put être érigé. Le premier pont à transbordeur construit en Angleterre fut celui de Runcorn en 1905 (John James Webster -1845-1914), mais c’est à Bilbao  (Portugalete) Espagne,  que sera érigé le premier pont à transbordeur  en 1893.
Viendront ensuite : en 1898 le pont de Bizerte, qui sera démonté peu de temps après et remonté à Brest en 1909), le pont de Rouen (1899 le pont de Rochefort ( 1900), le pont de Nantes (1903), le pont de Marseille (1905) celui de Newport en grande Bretagne(1906) et enfin  celui de Bordeaux, commencé en 1913, qui ne sera jamais achevé.
                  
        - le Pont de Bilbao- huile sur toile -1898
                (photo M.Wagner, Musée de la Marine de Loire- Châteauneuf)
 

Plusieurs autres transbordeurs sont restés à l'état de projet,  notamment en 1897 celui d'un transbordeur à la Pointe de Tancarville (Seine Maritime)  Sce: "Traversée de la Seine Maritime sur Transbordeur à la Pointe de Tancarville"- F.Arnodin Orléans 1897-  Imprimerie Paul Pigelet


Un autre projet fut en 1903, un pont transporteur massif pour le passage des trains entre Port Jérôme et Quillebeuf. Il aurait eu une grande portée de  470m, 60m situé au-dessus du niveau de l'eau, soutenue par quatre hautes tours de 107m. La nacelle de près de 80m de long suspendue par des câbles 3  aurait pu supporter une charge de près de 250 tonnes...

Un projet de transbordeur concerna aussi la ville belge d
'Ostende. Un magazine de 1907 décrit ce projet:
"
...On peut juger de l'économie du temps, de la facilité des communications qui résulterait de l'installation du pont transbordeur qui circulerait sans discontinuer
 Le sommet des pylônes du pont pourrait servir à l'établissement d'un poste de télégraphie sans fil à une hauteur bien supérieure de celles de tous les autres postes de la côte. On pourrait y placer également, si besoin est, les feux et les signaux d'entrée du port.  Le tablier métallique sera établi  à une hauteur minima
de cinquante mètres au dessus du niveau de la marée haute, de manière à n'entraver en rien l'entrée et la sortie des navires. Ce tablier aurait une longueur de 200 m. La nacelle qui serait mue à l'électricité aurait une longueur de 30 mètres et une largeur de huit mètre cinquante centimètres. Outre les trois voitures de tramway et les véhicules, elle pourrait transporter deux cent quarante personnes à chaque voyage...La construction d'un pont transbordeur sur le chenal d'Ostende répond à l'intérêt général. En permettant de relier directement toute la cote de Nieuport jusqu'à la frontière hollandaise et d'y faire circuler un tram côtier grâce au pont transbordeur, nous pensons que nous complèterons les œuvres admirables que S.
M. le Roi et le Gouvernement ont exécuté en vue du développement de la côte..."

Images issues du magazine




En 1910, un projet assez poussé de transbordeur est proposé à
 Rio de Janeiro ( Brésil) entre l’arsenal et l’île des Cobras. C'est finalement un  concurrent qui sera choisi.
Documents du "Fond Arnodin"


 Un autre projet fut en 1913 ,celui d'un transbordeur de 272 m destiné  à relier l'île d'Oléron au continent. La guerre de 1914 y mit un terme comme à bien d'autres...

En ce début de siècle d’autres ponts  à transbordeurs seront édifiés par d’autres compagnies en Europe et dans le monde. ( voir)
Duluth
Usa (1905, modifié pour devenir un pont levant) ; Warrington- Angleterre (2 ponts, 1908 et 1916); Osten (1909) et Kiel  (1910)- Allemagne ;  Middlesbrough - Angleterre ( 1911) Rendsburg en Allemagne (1913 ) ; Buenos Aires- Argentine (1914) . Rio de Janeiro (1915) …

-
Pont à transbordeur de Rendsburg -Allemagne encore en service de nos jours. (coll M.W.)
( Voir Liens: http://www.schwebefaehre.org/

-Osten- Allemagne (coll M.W.)

"Le timbre personnalisé émis en mai 2005 par la Poste autrichienne représente le Pont à transbordeur localisé entre Osten sur Oste et Hemmoor, dans l'arrondissement de Cuxhaven, Land de Niedersachsen (Allemagne). Il fut étudié par Louis Pinette, un élève de Gustave Eiffel sur commande de la ville d'Osten et inauguré le 1.10.1909. C'est le plus vieux pont transbordeur d'Allemagne, d'une hauteur de 38 m. et d'une longueur de 80 m. Sans géner la navigation sur la rivière Oste, il assurait la liaison entre Osten, centre d'activité commerciale, et la ligne de chemin de fer Harburg - Cuxhaven, achevée en 1896, et ce, par tous les temps: en période de grande eau comme de fort gel. Après le remplacement de cette liaison par un pont routier en 1974, il faillit être détruit. Il est aujourd'hui classé monument historique d'intérêt national. Depuis sa restauration, il est utilisé pour des transports touristiques. L'émission de ce timbre personnalisé résulte d'une demande présentée aux Postes autrichiennes par la World Transporter Bridge Association dont le Président d'Honneur est le Roi d'Espagne Juan Carlos I. "       Sce: http://www.niederelbe.de/FAEHRE/f-text2.htm

 

4- Caractéristiques techniques
La plupart des ponts à transbordeur sont construits sur le même principe que celui élaboré par Ferdinand Arnodin, pour lequel il déposa un brevet en 1887. Ce sont des ponts suspendus dont le tablier constitué de poutres métalliques en treillis, sont placés très haut sur deux pylônes installés de chaque coté du fleuve. Des rails placés sur ce tablier permettent le déplacement d’un chariot auquel est suspendue une nacelle se déplaçant d’une rive à l’autre. Un moteur permet de déplacer le chariot dans un sens ou dans l’autre à une allure soutenue. Des câbles de retenue du tablier sont reliés à des massifs d’ancrage placés loin en arrière des pylônes si l’espace le permet, soit à la verticale, comme à Nantes ou à Marseille.
 
- Maquette du transbordeur de Nantes
     photo M.Wagner - Musée de la Marine de Loire
- Châteauneuf- sur- Loire

- Plans schématiques du Pont de Rochefort (Sce: Marcel Prade," les Ponts- monuments historiques")



Tous les ponts à  transbordeur construits par F. Arnodin sont préfabriqués dans l’usine de Châteauneuf pièce par pièce  puis transportés par train sur leur lieu d’édification où une petite équipe d’ouvriers assure le montage qui dure environ deux ans. Chaque pièce est amovible et remplaçable.

5- Les ponts  à transbordeur de F. Arnodin:

1 -Le Pont de Portugalete (Bilbao- Espagne)- 1893

Situé sur l'embouchure du Nervion à Portugalete, en aval de Bilbao, ce pont à  transbordeur résulte d'une commande passée à l'ingénieur espagnol  Martin Alberto Palacio, qui, cherchant un fabriquant de câbles rencontra Ferdinand Arnodin qui avait déposé un brevet peu de temps auparavant. Les deux hommes s'associèrent pour édifier cet ouvrage, et il semble que par la suite , leur deux noms figurèrent sur les brevets déposés pour l'édification des transbordeurs réalisée hors du territoire français.
Appelé en Espagne" Puente Vizcaya", la distance de quai à quai est de 160m, les câbles qui  soutiennent le tablier de 164m  sont ancrés assez loin en arrière des pylônes. La nacelle mesure 8m sur 6.25, 150 personnes peuvent y prendre place.

 

 Portugalete,  Photo prise depuis le transbordeur, cliché sur Plaque de verre issu du Fond Arnodin

Carte postale de 1990

Carte postale (Coll. M.W.)

 -" Puente Vizcaya" carte postale de 1902 Ed Landaburu Ph.H.T.M.M. (Coll.M.W.)

Reproduction de gravure   - carte postale moderne(Coll. M.W.)

Le tablier sera détruit pendant la guerre civile ,  puis reconstruit entre 1939 et 1941.
Carte postale ancienne- Ed.L.G. Bilbao  et carte de 2015

 La nacelle, Carte postale envoyée dans les années 60

En 1974  à l'occasion d'une exposition philatélique, le pont est choisi comme motif d'un cachet .
 - Cachets d'une exposition philatélique de 1974 (Coll. M.W.)
 
   

Carte et cachet de 1989 (Coll. M.W.)

Carte et cachets de 1990 (Coll. M.W.)


 

 

En  1993 est célébré le centenaire du pont et une exposition philatélique est réalisée à cette occasion. En 1996 une nouvelle équipe d'administrateurs est nommée et entame la restauration du pont.
   Une association internationale est créée pour la protection et la sauvegarde des 9 ponts à transbordeurs encore existants dans le monde, et un timbre est émis à cette époque à l'occasion du centenaire de l'école d'ingénieur de Bilbao.
  
 

 

 - cachets du centenaire sur  une reproduction de carte postale

 

 

Enveloppes de 1993   (Coll. M.W.)
 
 

 - timbre, enveloppes, et cachets 1er jour de 1997   ( Yt N°3052 de 1997)(coll.M.W.)



 

 

Le "Puente Vizcaya" est devenu un véritable symbole visuel de la Ville de Bilbao, comme en témoigne cette enveloppe annonçant en 1980 la Coupe du monde de football de 1982



      
  Fdc  des yt n°2217/18 de1980 et vignette spéciale numérotée
(Coll. M.W.)
 


 

En 2007, après son inscription en 2006, au patrimoine mondial de l'Unesco, un second timbre est émis, - alors qu'aucun souvenir relatif à Arnodin n 'a jamais été émis par la Poste française !!
-  Espagne - Timbre émis le26 avril 2007

Exposition Exfilna de 2017





Le pont est aujourd'hui toujours en service: ticket de transport de 2010

 Carte postale fantaisie (Iru Taldea - Grupo Tres)(Coll. M.W.)

 
Le pont , très "stylisé" : Enveloppe et cachet de 2004 (Coll. M.W.)

 Vignette et enveloppe d'un Congrès d'Espéranto de 1966(Coll. M.W.)

Carnet privé pour une exposition - 2014 (Coll. M.W.)

Sous-bock publicitaire  - Bilbao (Coll. M.W.)

 
 
2- Le pont de Bizerte -Tunisie (1898)
Second transbordeur à être érigé par Arnodin, le pont  à transbordeur de Bizerte ne fonctionnera que quelques années avant d'être démonté et remonté dans le port militaire de Brest. Le canal qu'il traverse reliant la mer au lac de Bizerte,  large alors de 90 m ,est en effet élargi vers 1907 supprimant du coup l'utilité de  le conserver . Il sera démonté puis transporté par bateau pour être remonté à Brest...
 

  - Nacelle du transbordeur de Bizerte-
 Photo d'époque  -
(Collection D. Leinekugel Le Cocq) et carte postale de 1901(Coll. M.W.)

 Carte double (Coll. M.W.)

 Carte postale de 1901 (Coll. M.W.)

 Carte postale de 1903 (Coll. M.W.)
 
-Cartes postales de 1904 et 1905 - Ed. Mounier - Bizerte et Ed. J.Picard & Cie  (Coll. M.W.)



Carte postale de 1907   Photo Moulnier- Bizerte (Coll. M.W.)


 Photographie d'époque (Coll. M.W.)

3-Le pont à transbordeur de Rouen (1899)

Plan et élévation par G.Leinekugel Le Cocq


 

Très proche  des deux ponts précédemment construits par Arnodin, le transbordeur de Rouen a un tablier de143 m supporté par deux pylônes de 67 m . Très apprécié de la population , édifice vedette des fêtes maritimes , il fut détruit pour ralentir l'avance des troupes allemandes en juin 1940.  

 

 

- Cartes postales anciennes
Ed La Cigogne et F.I.D. Ed
 
(Coll. M.W.)
 

 


 Carte postale triple de 1906 (Coll. M.W.)

La Nacelle - Cartes postales anciennes et photo d'époque (Coll. M.W.)

Débarquement - carte postale de 1903, et plaque d'avertissement


Carte postale et photo ancienne (Coll. M.W.)
 

Photos
anciennes (Coll. M.W.)

 Dessin de  A.Goulon, carte postale de 1908
(Coll. M.W.)



- Carte postale de 1909- Lévi & Neurdein Ed. (Coll. M.W.)

 

 

 

 

 

 



Jetons de Transport : 5cts ( coll. M.W.)

10cts (
coll.M.W)

- Tickets d'embarquement sur la nacelle du transbordeur de Rouen (Coll. M.W.)        

- Article de 'L'Illustration" de 1899 (Coll. M.W.
Article du "Monde Illustré" de 1899



 Page d'un magazine de 1898


- Cartes postales, reproductions d'une affiche de G. Rolland de 1910 et d'une de M. Pellerier de 1935 
(Coll. M.W.)


Réclames sous le transbordeur- carte postale (Coll. M.W.)

Le pont décoré pour les fêtes maritimes  - carte postale de 1906 (Coll. M.W.)

En janvier 1910 l'une des plus importantes crues de la Seine recouvrit l'assise des pylônes...Une seconde a suivi au mois de février de la même année.
 Cartes postales anciennes  Ed CV.Rouen (Coll. M.W.)



1911, Fêtes du Millénaire de la ville (Coll. M.W.)

Carte postale  v.1910  -.
LL. Ed

Millénaire de l'installation normande le président Fallières descendant de la nacelle du transbordeur -  carte postale de 1911 (Coll. M.W.)



Carte postale envoyée en 1908 (Coll. M.W.)

Carte postale envoyée en mars 1909

Le port et le transbordeur, cartes postales de1913 et de 1930 (Coll. M.W.)




Carte postale maximum de 1948 (timbreYt745 de1945) (Coll. M.W.)

 

4- Le pont de Rochefort (1900)
 Carte fdc de 1968  (Coll. M.W.)
A partir d'un avant projet établi en 1891 et un projet définitif présenté en 1894 le pont à transbordeur de Rochefort, s'il est construit selon le même principe que ceux précédemment édifiés, présente cependant quelques différences notables. Le tablier mesure 175 m et se prolonge au delà des pylônes de 66.25 m de haut. Ces derniers présentent un profil plus courbe que les précédents , se séparant en deux pour laisser passer la nacelle et conférant une dimension esthétique à l'ouvrage, voulue et affirmée par Arnodin. Une silhouette forte, élégante et visible  peinte et soulignée par des artistes d'avant garde et par des cinéastes,  décriée par d'autres comme par exemple l'écrivain Pierre Loti ("laid comme une tour Eiffel"...). Sauvé de la destruction en 1976 par un décret le classant monument historique, réparé en 1990,  il est le seul pont à transbordeur encore visible en France.


 


Elévation du pont et d'un pylône, dessins d'Arnodin - Archives départementales de la Charente Maritime.


Construction du pont - Photographies
( Coll Dominique Ravaud) et reproduction photo( Cpm- coll MW)

Carte postale


Mise en place du tablier -   Cpa
(coll.MW)

Ticket de passage des années 50, et tickets récents 
(Coll. M.W.)
  


   Le pont lors de l'inauguration en 1900 -Carte postale ancienne- Cliché Grémion
(Coll. M.W.)

Carte envoyée en 1902 (Coll. M.W.)


Cartes de 1904
(Coll. M.W.)


Nacelle du transbordeur -  Carte postale de 1908
  (Coll. M.W.)



 Carte postale envoyée en 1911
(Coll. M.W.)

- Vignette sur lettre
Foire exposition de 1929  (Coll. M.W.)

Entier postal de 1951(Coll. M.W.)

On le retrouve sur un timbre représentant son remplaçant, le pont levant du Martrou édifié en 1966 puis remplacé lui même par un viaduc à poutres de béton en 1991, avant d'être détruit quelques temps plus tard.
- timbre yt1564 de 1968                                               - Photo aérienne montrant  les trois ponts du Martrou, 
                                                                                            
 avant la destruction du pont levant (au centre) .    
             
Carte postale triple- Ed "Europ"- Pierron (Coll. M.W.)

Carte postale semi moderne -Ed Gaby (Coll. M.W.)

 Carte postale ancienne  Le trèfle Ed.(Coll. M.W.)

 Flamme  du centenaire
du16-09-2000
(
Coll. M.W.)

Nacelle du transbordeur, photo originale (Coll. M.W.)

Carte photo des années 50 - Ed Chatagneau 
(Coll. M.W.) 

 

   Carte du Centenaire (Coll. M.W.) 
 

 - Carte postale moderne ( Ed M. Marcou)
( Coll. M.W.)

  

Carte envoyée en 1995  - Dessin de Jean Bellis (Coll. M.W.)

Carte postale ancienne (Coll. M.W.)

   
- Carte postale moderne (Ed. Europ- Pierron)
(Coll. M.W.)

 Prêt à poster de 2000: "Le pont transbordeur a 100 ans"
(Coll. M.W.)

 

 Prêt à poster de 2010 (Coll. M.W.)

 Empreinte de machine à affranchir, Rochefort  Aéromarine  de 1996  (Coll. M.W.)

- Rochefort flamme Aéromarine de 1996. (Coll. M.W.)

- Aéro-Marine, Rochefort, dernier jour du timbre à date     (Coll. M.W.)

 - Rochefort 14-09-80 (Coll. M.W.)

 Cachet de 1994  (Coll. M.W.)

- EMA de 2008  (Coll. M.W.)

Timbre personnalisé de 2010  et timbre issu du carnet "ponts" de septembre 2017
    

Médaille touristique éditée par la Monnaie de Paris (Coll. M.W.)

Pinn's (Coll. M.W.)

Première sortie en mer de la frégate l'Hermione. Passage sous le transbordeur du Martrou le 7 septembre 2014

suite- partie 2